Mittwoch, 2. April 2014

Sieben Monate später...

Aujourd'hui mon petit poulet a sept mois.
Durant ces sept mois il est d'ailleurs devenu un gros poulet de 9kg!
Bon, ben je voulais en dire plus, mais la sieste est terminée! Ce sera pour une autre fois, peut-être... 

Montag, 19. August 2013

Noch zwei Wochen?

Oui, je sais, ça fait un moment que je n'ai pas écrit ici... en fait, ça fait presque 9 mois! Et vous savez ce qui peut se faire en neuf mois? Ben oui, gagné, un bébé! Hahah, vous ne l'avez pas vu venir, celui-là, hein? Bon, ok, nous non plus, c'est notre bébé-surprise, et le terme est dans pile deux semaines!
Le début de l'année a été plutôt dur, avec cette grossesse inattendue, mon boulot qui me prenait beaucoup d'énergie, le petit poulet qui a été tellement souvent malade que notre pédiatre a soupçonné une mucoviscidose, ce qui a engendré des tas de tests et de traitements, donc il a fallu jongler entre le boulot, les enfants, la baby-sitter, mes nausées, ma tension basse, sans parler de l'hiver qui n'en finissait pas. 
Oui, quand on passe des heures chez la pédiatre, on a le temps de se cultiver...  devinez ce que c'est!

La naissance qui approche apporte elle-aussi son lot de stress, vu que nos familles respectives ne peuvent pas venir nous aider au moment où on aurait besoin d'eux. Notre baby-sitter est d'accord de passer une nuit chez nous en cas de besoin, mais je sens que le bébé et moi allons être souvent seuls à l'hôpital pour que le Mo puisse s'occuper des deux grands. Et vu que visiblement la saison des rhumes, otites et autres joyeusetés a recommencé, difficile d'aborder tout ça sereinement. 
Allez, on repense à nos belles vacances à la mer pour se donner des forces!

Dienstag, 27. November 2012

Geburtstag

Depuis le début de l'année scolaire, notre vie est devenue trépidante au point que je ne publie plus rien sur ce blog, alors qu'il y aurait eu de nombreuses nouveautés dans notre vie dont j'aurais voulu parler.
Par exemple mon retour dans le monde du travail salarié (4 nouvelles activités commencées depuis septembre, avec toute la préparation que cela implique), et aussi de nombreux anniversaires:
5 ans en Allemagne,
10 ans ensemble avec le Mo,
10 ans hors de Suisse (déjà!!!),
six ans de mariage,
quatre ans de la Crapouillette,
et aujourd'hui un an du petit dernier!
On commence enfin à s'organiser un peu mieux, grâce à une babysitter et à la kita. On verra si cela signifie un nouveau départ pour ce blog ou pas. En attendant, bises aux quelques lecteurs qui continuent à me suivre!

Dienstag, 12. Juni 2012

Familie Lockenkopf-grosse Augen!

Six mois, notre "petit" bébé a déjà six mois! Je pourrais certes expliquer mon long silence bloguesque par les nombreuses maladies qui ont émaillé ces six mois (otite percée, diarrhée nécessitant une hospitalisation, mais surtout rhumes, toux, rhumes, re-rhume etc.), mais en réalité mon absence d'internet est plutôt le résultat de six mois passés à savourer notre bonheur. Malgré la fatigue, le stress et les contrariétés, ces six mois ont été parmi les plus heureux de ma vie.
Regarder un bébé qui grandit, qui s'éveille au monde, qui admire sa sœur et frétille de joie à chaque fois qu'il la voit en riant aux éclats (il faut dire que c'est un bébé qui respire la joie de vivre),

regarder une Crapouillette de trois ans et demi devenir une grande sœur et une grande fille, se rendre compte que si, on peut passer une bonne journée malgré la nuit hachée (en additionnant bien les petits bouts, on doit pouvoir arriver à six heures de sommeil, allez...), et que même on arrive à maîtriser le bain-le repas du soir-l'histoire-le coucher des deux enfants toute seule (le Mo travaille beaucoup en ce moment), sentir les bras de mon bébé se serrer autour de mon cou (ou s'agripper à mon cou, aïe!), être si fière de mes enfants (les plus beaux, sages et intelligents du monde, évidemment!),

mais être fière de moi et de mon couple aussi, parce qu'élever des enfants, ce n'est pas si simple et pour l'instant, je suis plutôt contente du résultat, mettre mon nez dans le cou de mon bébé et respirer sa bonne odeur, le voir se déplacer à toute vitesse dans la maison (en marche arrière, pour l'instant!), réussir à tricoter, entre autres, un pull raglan,

ne pas encore avoir trop de pression pour retrouver la forme/la ligne/un boulot/une maison impeccable (mais avec l'été et vu l'état de notre compte en banque ça va changer, malheureusement!), sentir en moi monter une petite envie de recommencer une vraie vie professionnelle (croisez les doigts, j'ai postulé pour deux boulots qui me plairaient vraiment bien!), me rendre compte que j'ai quand-même fait pas mal de progrès en allemand, profiter du printemps à Berlin, rigoler à chaque fois que les gens font des remarques au sujet des enfants (c'est systématique, "oh, les cheveux bouclés" (de la grande)... "oh, les grands yeux" (du bébé)!), retrouver ma liberté de mouvement grâce à la remorque à vélo dans laquelle les deux enfants se plaisent bien (qu'est-ce qu'on est lent à pied!), sentir mon cœur bondir de joie en voyant ma fille papoter avec une de mes amies d'enfance, me promener dans Berlin où il se passe toujours quelque chose (marché, démo, expo, célébration etc.), manger les premières fraises du balcon et surveiller attentivement les framboises, cassis, tomates etc. qui poussent bien, organiser des grillades dans notre cour avec les voisins, et entendre la voix du bébé qui se réveille de sa sieste en gazouillant, il faut que j'y aille!

Labels: , , , , , , , ,

Mittwoch, 1. Februar 2012

Ein gesundes neues Jahr!

Et voilà, je n'ai pas réussi à être dans les temps pour souhaiter une bonne année 2012 aux personnes qui passent par ici! Est-ce que vous acceptez mes vœux même si on est déjà en février? Je l'espère!
Pour notre part, tout ce qu'on peut souhaiter cette année, c'est la santé! Le mois de décembre a été particulièrement gratiné de ce point de vue là: le Mo a été malade pendant quatre semaines, la Crapouillette a eu à trois reprises plus de 40° pendant plusieurs jours, moi-même j'ai eu une belle crève avec beaucoup de fièvre (pendant les quelques jours où le chauffage et l'eau chaude étaient en panne, j'ai d'ailleurs adoré les 15° qu'on avait dans la maison, parfaits pour un nouveau-né!) et le jour de Noël j'ai testé les urgences une dernière fois pour ma cicatrice toujours pas fermée et infectée... Finalement, ce n'est pas le bébé qui nous a donné du mal, lui il pleurait peu, dormait et mangeait bien, et la nuit il tétait quand de toutes manières on était réveillés pour donner du sirop contre la fièvre à sa sœur.
Le mois est passé dans une sorte de brouillard, et là je me réveille avec un bébé qui n'est plus un nouveau-né mais un vrai gros bébé (il pèse presque 6 kilos, et les habits que sa sœur mettaient à six mois sont déjà trop petits pour lui, c'est dingue! !!!) qui fait des beaux sourires, tient sa tête comme un grand, est bien éveillé et s'intéresse au monde.
Depuis le mois de janvier, on a un emploi du temps de ministre, entre les visites chez différents médecins (entre autre parce que la Crapouillette a du liquide dans les oreilles et n'entend plus rien), physiothérapeutes (le bébé préfère regarder à gauche qu'à droite), les cours de gym pour moi (j'en ai bien besoin, même si avec tout ce stress j'ai déjà perdu 20 kilos!), les visites d'amis et de la famille, les démarches administratives etc. Et surtout, j'essaye de bien cuisiner, pour qu'on se refasse une santé, et on tente de retrouver un rythme un peu plus normal.
Malgré ces débuts chaotiques, nous sommes vraiment heureux, tous les quatre! Merci encore à tous pour vos vœux, vos pensées et vos cadeaux (le kip, je ne sais pas comment te contacter pour te remercier!) qui nous ont réchauffé le cœur!

Il fait tellement froid à Berlin que les ours mettent leur écharpe.

Labels: , , , , ,

Montag, 12. Dezember 2011

Hilfe!!!

mercredi 30 novembre, retour à la maison, la Crapouillette est malade et très grincheuse, le bébé fait pipi-caca partout et la machine à laver tourne à plein régime. On se dit que c'est beaucoup de travail, mais que ça va aller.

dimanche 4 décembre, la Crapouillette va enfin mieux, on va l'envoyer à la kita cette semaine. Vers 22 heures, ma cicatrice de césarienne se met à saigner abondamment, je saute dans un taxi avec le bébé, direction l'hôpital, où le médecin me rassure, c'est un hématome qui se vide (beurk!). On me fait un petit trou dans la cicatrice, je n'ai plus le droit de me doucher jusqu'à ce qu'il se referme (aujourd'hui il n'est toujours pas refermé, et ma cicatrice continue à saigner, re-beurk!). Je dois marcher le moins possible, les choses deviennent difficiles à gérer. Je rentre à la maison vers 1h30 du matin, soulagée de ne pas devoir rester à l'hôpital.

lundi 5 décembre, le Mo (mon chéri) tombe malade, il a du mal à m'aider à faire tourner la maison. Heureusement, la belle-mère est là (pour un jour, mais c'est déjà ça).

mercredi 7 décembre, on a vraiment galéré, mais les choses s'arrangent, on s'est fait livrer nos courses à domicile, on mange ce qu'on peut, mais le bébé dort bien, la Crapouillette est de retour à la kita, on est optimistes. Vers 22 heures je m'étonne quand-même, le bébé n'a pas tété depuis 6 heures, il dort tout le temps. Je le touche, il est brûlant, après vérification il a 39° de fièvre. Direction l'hôpital (pas de service pédiatrique à domicile à Berlin!), où les urgences sont surchargées, je saute dans un autre taxi pour essayer ailleurs, on m'envoie dans un troisième hôpital... on voit enfin un médecin, qui décide de nous garder en observation. Bébé est perfusé, ça fait maintenant de longues heures qu'il n'a rien avalé.

jeudi 8 décembre, les médecins découvrent que bébé souffre d'un RSVirus, qui peut être très dangereux pour les nouveaux-nés. Non seulement on est mis en isolement, mais je dois porter un masque, une blouse, une charlotte et des gants à chaque fois que je vais le voir. Pratique pour allaiter... mais de toutes manières, bébé ne boit rien, il dort toute la journée. C'est très impressionnant de le voir si faible, j'ai du mal à gérer mon angoisse.

vendredi 9 décembre, bébé a recommencé à téter pendant la nuit, sa fièvre baisse. Le soir même, on peut rentrer à la maison.

samedi 10 décembre, je suis épuisée par ce séjour à l'hôpital, je partageais ma chambre avec une autre maman, on n'a pas beaucoup dormi. Bébé tète tout le temps, dort très mal, pas moyen de se reposer. Le Mo est toujours malade, on case la Crapouillette chez des amis pour l'après-midi.

lundi 12 décembre, le Mo ne guérit pas, moi je ne dort vraiment pas assez, j'en ai marre de manger thai, on appelle la belle-mère au secours. Elle devrait arriver demain, ouf (ils sont en plein déménagement, ça ne l'arrange pas trop, mais bon...).

J'aimerais bien passer une semaine sans devoir aller à l'hôpital, moi!!!

Labels: , , , , , ,

Freitag, 2. Dezember 2011

Sonntagskind

Quand je me faisais du souci au sujet de potentielles difficultés à partager mon amour maternel, j'oubliais une chose: le fait que les bébés sont si mignons (en tous cas les miens)!!! On ne peut pas s'empêcher de tomber amoureux de ces petits êtres qui sentent si bon, font des petites grimaces si craquantes, des petits bruits si adorables...
Notre fils est né le dimanche 27 novembre à 0:330h. Il pesait 3kg 390, mesurait 52 centimètres.
Sa naissance n'a pas été, à quelques détails près, telle que je l'avais rêvée... mais ce sera le sujet d'un autre billet. Disons, pour résumer, que la césarienne qui a conclu trois jours et trois nuits de contractions a presque été un soulagement!
Malgré la césarienne, cette fois-ci tout a été plus facile. Le Mo a pu passer deux nuits avec nous à l'hôpital, ensuite nous avons payé un supplément pour avoir une chambre individuelle. J'ai pu me lever le jour même de la naissance, et j'ai pu rentrer à la maison dès mercredi matin tellement je me sentais en forme.
Pour le bébé aussi tout est plus facile: il dort plutôt bien (deux tétées pendant la nuit, c'est gérable!), mange beaucoup (il a déjà rattrapé et dépassé son poids de naissance et prend 100 grammes par jour!), et a l'air heureux de vivre.
Pour moi, la rencontre avec le bébé est toujours source d'étonnement. Je suis surprise, émerveillée de voir ce que j'avais dans le ventre, mais il me faut un petit moment pour m'attacher, pour m'"approprier" ce nouvel être. Là, c'est fait, je suis raide dingue de notre bébé!
La grande sœur a l'air de prendre plutôt bien les choses, elle était malade mercredi à mon retour de l'hôpital, on a passé quelques jours vraiment durs, mais maintenant, quand je viens dans le salon seule, j'ai droit à un "il est où mon bébé?".
A l'hôpital, ma chambre se trouvait près du bureau des infirmières, leur téléphone sonnait continuellement, avec comme sonnerie le canon de Pachelbel. J'ai donc passé les premiers jours de vie de mon fils avec cette chanson dans la tête:

Mais je dois avouer que j'ai aussi beaucoup pensé à ce sketch, en tant que violoncelliste, je ne peux qu'appuyer les dires de l'humoriste!

Merci à tous pour vos pensées et vos messages!

Labels: , , , , ,



eXTReMe Tracker