Sonntag, 3. September 2006

soleil!

Le soleil est de retour, je vais enfin pouvoir bronzer un peu! L'autre jour, j'étais en train d'essayer ma robe de mariée, et la vendeuse n'arrêtais pas de me dire "certo che sei proprio bianca" (c'est sûr que tu es vraiment blanche!)... après un moment de réflexion, elle a dit qu'il y avait peut-être des gens qui trouvaient ça joli! Quand je pense qu'elle me vend une robe qui coûte la peau de au moins ma fesse droite, elle pourrait être un peu plus diplomate...
Quand il se passe des trucs comme ça, je pense toujours à cette chanson de Linda Lemay (à écouter en version originale, rien que pour son bel accent québécois):

L'incompétence

Paroles et Musique: Lynda Lemay

Le gars du magasin
Au rayon des matelas
Il dit que c'est trop loin
Ils livrent pas jusque-là
T'es là qu'tu lui expliques
Qu'c'est à peine un détour
Y'est là qu'il te réplique
Qu'y peut pas changer les règles
Et qu'y font pas la livraison
Que c'est pas sur le trajet
De ses petits camions
Alors il t'remet le chèque
Que tu viens juste de faire
En te disant "j'vous remets l'chèque
Que vous venez juste de faire"
Alors quoi tu exploses
Tu veux lui arracher la tête
Tu reprends tes deux mille douilles
Qui valaient pas deux kilomètres
Et puis tu t'grouilles et puis tu sors
Car avoir fait ce que tu penses
On l'aurait r'trouvé mort
Gisant dans son incompétence !

La fille du restaurant
Elle a jamais voulu
Faire un petit changement
A son petit menu
T'es là qu'tu lui répètes
Qu'tu vas payer l'surplus
Elle est là qu'elle s'entête
Qu'elle peut pas changer les frites
Pour mettre du riz à la place
Elle a pas l'droit la petite
Qu'est-ce que tu veux qu'elle fasse
Alors elle t'amène ton riz
Dans une assiette à part
En te disant "je vous l'ai mis
Dans une assiette à part"
Alors toi tu t'emportes
E puis tu t'obstines avec elle
Tu lui dis "Tiens l'idiote
Va jeter tes frites à la poubelle"
Et tu sors en claquant la porte
Car avoir fait ce que tu penses
On l'aurait r'trouvée morte
Gisant dans son incompétence !

Le bonhomme du garage
Il a changé d'avis
Paraît que les dommages
Ils sont pas garantis
T'es là que tu t'étonnes
Que tu sors ton papier
Il est là qu'il marmonne
Qu'y peut pas changer les pièces
Parce que ces pièces-là, y'en a plus
A moins d'en faire venir de Grèce
Ou du Caire ou d'Honolulu
Alors y t'propose de t'vendre
Son kit de silencieux
En te disant
"Ga, laisse-moi-lé jusqu'à demain
M'a te l'arranger
Y va être comme neu :"
Alors toi l'capot t'saute
Et là tu t'accotes sur le mur
Tu lui dis :"Veux-tu j'vas te
L'arranger moi, ta facture !"
Et puis finalement t'en peux plus
De jamais faire ce que tu penses
Et tu le laisses tout nu
Gisant dans son bidon d'essence !



Je crois pourtant qu'il faut que je me rende à l'évidence, je suis vraiment très très blanche. L'autre jour je suis passée devant un magasin de peinture et le marchand, qui était sur le pas de sa porte, m'a crié "si tu veux, j'ai de la peinture blanche à vendre... ah, non, c'est vrai, toi t'en as pas besoin".
De toutes façons, une mariée bronzée c'est vulgaire! Na!

2 Comments:

Anonymous Virka said...

Ciao !

Je viens de découvrir ton blog par hasard...je ne savais pas !
Toi qui a été une des premières à me laisser des commentaires !

Je te souhaite tout plein de bonheur pour ton mariage !

Moi aussi si tu savais combien de fois on m'a sorti "ma sei proprio une mozzarella"...sympa :-)

16:43  
Blogger jojo said...

Ciao Virka, benvenuta! Eh oui, j'ai fini par avoir un blog moi aussi! Pour l'instant je ne fais pas beaucoup de pub, mais ta visite me fait très plaisir!

Et merci pour tes voeux!

16:48  

Kommentar veröffentlichen

Links to this post:

Link erstellen

<< Home



eXTReMe Tracker