Donnerstag, 14. Dezember 2006

Fate più figli...

L'Italie est sûrement le pays au monde qui a la moyenne la plus basse de naissances (1, 2 par femme). Pour essayer d'enrayer cette tendance les politiciens soulignent que la famille est sacrée (notamment le politicien Pier Ferdinando Casini, absolument contre le pacs mais divorcé et père d'une petite fille née hors mariage), les journaux écrivent des articles sur les dangers des grossesses tardives (selon eux, après 30 ans c'est déjà un peu tard...), les boîtes aux lettres se remplissent de publicité adressée "aux familles" (d'ailleurs les programmes politiques aussi s'adressent "aux familles), la télévision fait des émissions montrant le bonheur d'être parents...

Bien joli, tout ça, mais comment se débrouille une famille en Italie? Une secrétaire à plein temps est souvent engagée avec le célèbre contrat co.co.co (qui a été réformé, il s'appelle désormais ex-co.co.co): elle gagne environ 1000€ (nets) par mois, n'a jamais de 13ème salaire, paye elle-même toutes les cotisations sociales, mais n'a droit à rien si elle prend un congé maternité (enfin, on n'a pas le droit de la virer, mais on se débrouille quand-même pour le faire) sauf si elle a travaillé pendant plus de trois ans sans interruption du co.co.co, ce qui est très rare. Dans ce cas, elle a droit à deux mois avant la naissance du bébé et trois mois de congé après la naissance, payés à 80 %. Si pour des raisons médicales elle doit arrêter de travailler avant le 7ème mois, ce congé est déduis de celui d'après la naissance.

L'aide social existe quand-même: par exemple la commune de Trieste a annoncé qu'elle allait aider les gens en difficulté en leur louant un appartement pas cher. Les personnes en difficulté sont, d'après eux, ceux qui gagnent moins de 700 € pour deux!!! Et ne croyez pas que la vie en Italie est moins cher qu'ailleurs, c'était peut-être vrai il y a 5 ans mais ça ne l'est plus!

Une de mes amies enceinte m'a raconté que pour son accouchement, si elle veut la péridurale elle devra la payer elle-même. Ça lui coûtera 600 €, même si au dernier moment elle décide de ne pas la faire!
Une fois le bébé né, les parents n'ont aucune aide. Pas d'allocations familiales, (enfin, 1000 € à la naissance du deuxième enfant, même pas de quoi payer les pampers, comme dit un ami!), pas de places dans les crèches... La maman doit rester une maman (la mamma è sempre la mamma), elle est souvent regardée de travers si elle travaille et souvent son salaire part en entier à la crèche.

Les Européens regardent ironiquement ces jeunes italiens qui continuent à habiter chez leurs parents et qui n'ont pas d'enfants, ils sont qualifiés d'égoïstes, de fils à maman, on parle de sindrome de Peter Pan... mais souvent ces jeunes Italiens n'ont pas le choix, à part s'ils sont aidés par leur parents qui leur achètent une maison, font les baby-sitters etc. Ma... la famiglia è sacra!

Après avoir écrit tout ça, je me rends compte que la base du problème est la place de la femme dans la société italienne. Ce sera pour une autre fois, il y a vraiment trop à dire.

Ma la mamma sarà sempre la mamma...

Labels: , ,

15 Comments:

Blogger dr. me said...

sympa l'italie! pour les mamots, fais attention, il te reste à peine quelque mois ;)

16:26  
Anonymous miss lulu said...

marmots... et c'était moi au-dessus, enfer et putrefaction, je hais blogger parfois!

16:26  
Blogger jojo said...

Ah bon, miss lulu, t'as des info que je n'ai pas?? :)

16:30  
Anonymous bluelulie said...

J'ai peut etre du appuyer 3 ou 4 fois... desolee :(

17:52  
Anonymous Bluelulie said...

Interessant, j'aurais cru le cas contraire au niveau de la politique familiale en Italie! La France a le meilleur taux de natalite d'Europe avec 1.9 je crois (grace a une super politique familiale justement).
Sais-tu que l'Allemagne serait un peu la meme chose que l'Italie? J'ai des amis qui attendent et ils disent que que pour avoir une creche, c'est un cauchemar...

17:52  
Anonymous la zia familiale said...

ouiiiiiiiiii, les Français ont eu une bonne idée : une politique familiale, des congés maternité, congé parental, paternité, des chèques emploi service pour payer la nounou, des déductions d'impôts, des places en crèche, en garderie,etmême le maire deParis qui a transformé le salon de réception du précédent maire en garderie pour les enfants des fonctionnaires de la mairie ! plus l'école qui termine à 16h30 + garde le soir, contrairement à l'Allemagne, pas de cours de l'après-midi, qui garde les petits ? ah, mais, on a des associations familiales en France qui défendent le bout de gras ! ceci étant, il est calculé par la cours des comptes qu'un couple AVEC enfants est plus pauvre qu'une couple SANS enfants, ça alors, on n'aurait pas deviné..
et même Ségolène qu'a fait 4 enfants sans être mariée alors...

19:58  
Anonymous bv said...

moi j'attends avec impatience le prochain post sur la place de la femme chez les ritals. je sens qu'on ne va pas s'ennuyer ;-)

23:21  
Blogger nini said...

Surement le travail y est pour quelques chose, la vie trop chère...mais comme tu dit:La mamma è sempre la mamma!

11:13  
Blogger Beo said...

Je prépare justement de quoi à ce sujet pour ce qui est de la Suisse... mais je croyais l'Italie plus évoluée à ce sujet moi!!!

Et dire que les Québécois râlent sur l'augmentation à $7. la journée au lieu de $5. en garderie!!!

19:43  
Blogger jojo said...

bluelulie: oui, il paraît qu'en allemagne de l'ouest c'est dur de trouver une place dans un crêche mais pas en allemagne de l'est! Et puis en Allemagne il y a plein d'aides financière, des allocations familiales, des congés maternité décents (10 mois pour la mère, 2 pour le père!!!)... Quand-même bien mieux qu'en Italie!
La zia: je crois que ça dépend vraiment de la société: en France c'est bien vu de mettre ses enfants à la crèche et de travailler, en Italie c'est une trahison (et il n'y a pas de place).
bv: pfff, va falloir que je travaille dur, c'est un sacré sujet (et un sujet sacré!)!
Nini: benvenuta! Je viens de faire un tour sur ton blog, miam miam!
Beo: désolée de t'enlever tes illusions au sujet de l'Italie!

12:16  
Anonymous Virka said...

Comme tu fais bien de parler de tout ça...quand je suis arrivée en Italie il y a deux ans il y a des tas de choses que je ne savais pas...c'est rude ici !

15:08  
Blogger Beo said...

En fait Jojo; j'avais pas d'illusions:j'ignorais tout simplement :(

18:31  
Anonymous Chouquette said...

Et non seulement l'Italie a l'un des plus bas taux de natalité... du monde, mais aussi l'un des plus bas taux d'activité féminine !!!

11:19  
Blogger jojo said...

Chouquette: oui, et le précédent gouvernement est très fier d'avoir augmenté l'emploi chez les femmes, grâce au fameux co.co.co qui est un contrat intéressant mais utilisé d'une manière absolument honteuse (aucune sécurité de l'emploi, l'employé paye lui-même ses cotisations sociales etc.).

14:02  
Anonymous Carole said...

Je confirme pour l'Allemagne où le taux de natalité était tellement bas que les mamans des bébés nés en 2007 vont toucher un salaire... La-bas aussi, il est très mal vu pour une femme avec des enfants de travailler: ça ne serait donc pas de la faute du macho italien ? ? ;-)

16:21  

Kommentar veröffentlichen

Links to this post:

Link erstellen

<< Home



eXTReMe Tracker