Montag, 14. Mai 2007

Grazie della preferenza accordata...

Hier je suis de nouveau allée à Bologna. Ce n'est pas si loin, hein, juste 300 kilomètres. Mais je ne sais pas pourquoi, mes voyages en train de Italie ne me font mais de bien aux nerfs!
Premier train, l'eurostar de 8h 26, vu que c'est un eurostar on paye le double (vraiment le double, hein, c'est pas une manière de dire) du prix habituel. Malheureusement, le train d'hier avait une porte coulissante qui coulissait en couinant à chaque oscillation du train, et claquait sans arrêt, impossible de dormir! Jusqu'à Venise le train était pratiquement vide, c'est pour ça qu'il y faisait beaucoup trop froid (en tous cas c'était l'explication du contrôleur)!
A Venise, le train s'est rempli de touristes qui lisent "Europe for dummies" en buvant du coca, qui bloquent le passage avec leurs valises en accusant des gens de leur avoir pris leur place jusqu'à ce qu'ils se rendent compte qu'ils ne sont pas dans le bon wagon, qui racontent en hurlant à quel point Venise est pittoresque mais les Italiens insupportables... toujours impossible de dormir! J'en profite pour manger mon sandwich.
Arrivée à Bologne où il fait au moins 45 degrés (le manque de sommeil tend à renforcer mon sens de l'exagération), je saute dans un bus, suivie par au moins 200 supporters du Catania et 100 autres du Milan (c'è forse la partita? Pensavo fosse a porte chiuse!), j'arrive à destination, je fais vite vite 5 heures de supervision, je cours pour reprendre le bus (le dimanche il y en a peu), j'arrive à la gare suante et soufflante... et je vois que mon train (qui devait partir à 18h 44) a 50 minutes de retard!
Bon, pas de panique, il fait beau, je vais m'asseoir un moment au soleil... sauf que le temps que j'appelle M le mari pour lui annoncer que je serai en retard, je me rend compte que les 50 minutes se sont transformées en une heure... je vais à la biglietteria pour demander quel est le problème et si je ne devrais pas plutôt prendre le train de l'heure d'après (19h 40). Le type me dit que si, bien sûr, il faut le faire, d'autant plus que le train de 19h 40 est un eurostar, ils ont la priorité, donc c'est certain que j'arriverai plus tôt. Il faut juste que j'appelle trenitalia pour me faire rembourser le billet et que j'en achète un autre pour l'eurostar. Le seul problème est que je n'ai plus assez d'argent sur mon portable (parce que j'avais appelé ma môman pour la fête des mères) pour appeler trenitalia (1€ 50 la minute, quand-même!), j'appelle M le mari pour qu'il le fasse de la maison.
Après une visite approfondie de la gare de Bologne, je me rend sur le quai pour le train de 19h 40 en me disant que j'ai bien fait de changer mon billet, vu que le train de 18h 44 n'est toujours pas annoncé. J'attends... j'attends... j'attends... l'heure du train passe, mais l'eurostar n'est toujours pas là. Et j'entends qu'on annonce le train de 18h 44... et qu'on annonce un "guasto tecnico" (ennui technique, retenez bien ce mot, c'est le premier que j'ai appris en Italie!) à l'eurostar, qui sera donc en retard!!! Non ci posso credere!!!
Bon, ni une ni deux, je cours sur le quai du train de 18h 44 (il fait toujours 45 degrés...), trouve un contrôleur, lui demande s'il peut m'écrire sur mon billet d'eurostar que je ne l'ai pas utilisé pour me le faire rembourser, il me dit qu'il n'y a pas de problème, que j'ai qu'à monter (mais après il s'est planqué, je l'ai cherché dans tout le train sans le trouver, et je n'étais pas la seule, je crois que pour sa survie il a bien fait de se planquer!). M le mari n'ayant pas encore téléphoné pour annuler mon billet, j'ai même encore ma place réservée!
Il faut savoir que ce train vient de Naples. Les gens qui prennent ce train sont souvent très généreux en biscuits, fruits, charcuteries et histoire variées! Dans mon compartiment (vous savez, ces compartiments à 6 tellement typiques des trains italiens) il y avait une napolitaine de 24 ans qui a parlé de Bologne jusqu'à Monfalcone (4 heures!!!). Elle a fait un interrogatoire serré à tous les membres du compartiment (j'ai eu droit à la réponse habituelle quand je dis que je suis musicothérapeute: "beeeeeeeelllo!..... Ma che cos'è???")
Elle était assez marrante, même si à mon avis elle regardait trop la télé: j'ai eu droit à un petit résumé de tous les gossips italiens de ces derniers mois! Mais elle m'a empêchée de DORMIR!!! Et vu que les toilettes du train étaient tellement immondes que je n'ai ni mangé ni bu de peur d'avoir à m'y rendre, le voyage a été légèrement pénible!
Je suis finalement arrivée à Trieste à 23h 50 et j'ai beaucoup apprécié le message (automatique, j'espère) qui a été diffusé à l'arrivée: "le train arrive avec un retard de 75 minutes, merci de la préférence accordée à trenitalia". Ma ché preferenza???
Bon, c'est pas tout ça, mais il faut que j'aille à la billetterie pour me faire rembourser mes billets, moi! Je n'ai pas fini de m'amuser! Ou bien je pourrais remettre ça à demain et aller faire la sieste, vu que ce matin à 7h des travaux ont commencé sous ma fenêtre!

Labels: , , , ,

15 Comments:

Anonymous Laurent said...

et le pire dans tout cela, c'est qu'il y en a encore pour dire que l'Italie c'est la "dolce vita" ;-)
J'ai bien peur que le train soit la pire chose qui soit arrivée jusqu'en Italie (tout du moins sa gestion)... je regrette le temps des TGV et meme des trains corail !!

18:12  
Anonymous Anonym said...

hé oui! il y a bien écrit "trenITALIA" sur chaque train!!! je m'énerve à chaque fois que je le prends en italie. c'est le tiers monde.
joli le drap, j'ai le même :-)

nathalie

18:14  
Anonymous mom said...

A mon dernier voyage Paris-Suisse, le TGV avait 3 heures de retard, j'ai dit au controleur que vraiment les trains suisses n'etaient plus très ponctels et il m'a répondu que c'était de la faute de l'Europe, na ! Il avait sans doute raison, mais j'ai eu 1/3 de mon billet remboursé.....

20:23  
Anonymous Girolamo said...

Oui, c'est une jolie histoire mais finalement, on ne sait toujours pas ce que c'est une musicothérapeute !

;-)

21:02  
Anonymous Lune said...

C'est encore plus rigolo quand on a des correspondances !
J'ai rencontré des Allemands venus en train en Sicile. Ils avaient dû passer deux nuits à l'hôtel en cours de route !
En France, ça va, et ils remboursent une partie du billet en cas de gros retard.

22:02  
Anonymous paola said...

Dimmi...che aventura !!!
C'est ce qui fait le charme delle ferrovie italiane no ?! (les notres parfois sont pas mal non plus...
Je te souhaite une bonne journée et te dit à bientôt.

08:47  
Anonymous La Miss said...

Cà nous apprendra, ronchons que nous sommes, nous les français, à nous plaindre de la SNCF et de ses retards ... Mais y a t'il souvent des grèves en Italie ?

09:03  
Anonymous Auramaga said...

Ahahahaha!! Bienvenue en Italie :)
J'ai passé sur les trains tous mes ans de fac, et je crois avoir tout vu.
Une fois j'etais á Rome: les panneaux annoncaient une heure de retard, donc j'ai demandé des infos au chef (capostazione): "Il va arriver quand le train?"
"Eeeehhhh, on sais pas, peut etre qu'il ne va meme pas arriver!" Et il s'est baré. super, merci.

09:42  
Anonymous liliy said...

Argh... C'est dur la vie...
Peut-être que les trains allemands seront plus à l'heure?

09:46  
Blogger JvH said...

laurent, et je viens de lire que c'est l'Italie qui avait inauguré l'"alta velocità" en Europe avec la ligne Rome-Florence! Que s'est-il passé??

nathalie, heureusement qu'il y a aussi écrit "italia" sur plein d'autres choses plus performantes!!

mom, oui, ça arrive aussi ailleurs, sauf qu'en Italie c'est quand-même assez systématique... je prends le train environ une fois par mois, et il y a TOUJOURS un retard ou bien une grève!!

girolamo, le mystère reste entier! ;)

lune, oui, c'est le seul point positif de ce train du dimanche soir, il est direct, ça m'évite de devoir changer dans la gare la plus glauque d'Italie, Venezia-Mestre! En Italie quand c'est un eurostar normalement ils remboursent aussi, on va voir ce que je réussis à obtenir!

paola, mah, quand on a déjà 10 heures de train et 5 heures de cours derrière soi, et qu'on doit se lever tôt le lendemain matin, on ne trouve pas ça tellement charmant! A presto!

la miss, les grèves c'est environ une fois par mois... quand je prends le train, en général!

auramaga, oui, c'est ça le pire, c'est qu'on n'arrive pas à avoir une information correcte! Là, à Bologne, à partir d'un certain moment les panneaux ont arrêté d'afficher les retards...

liliy, c'est mon seul espoir! :)

18:57  
Anonymous Clairechen said...

WAS FÜR EINE KACKE!!! Il faut voir le bon côté des choses... tu ne t'es pas ennuyée au moins!!!! ;-)

Bonne chance pour le remboursement!!!

Bisous
Claire-Emilie

21:52  
Anonymous La Fille de la Modena Family said...

Et il n'y avait pas de sciopero....

09:00  
Anonymous la zia said...

eh comment y font les dummies pour voyager en train enItalie sans comprendre l'italien ? on devrait faire un routard juste sur les voyages en train en Italie.Une fois une amie française à Firenze, train annoncé avec unretard d'une heure, ils vont boire unpot, ils reviennent 40 minutes plus tard, finalement le train était parti,il n'avait qu'1/4 heure de retard !

12:36  
Blogger JvH said...

clairechen, merci pour le cours d'allemand! ;)

la fille de Modena, oui, pas cette fois... tiens, sciopero, c'est le deuxième mot que j'ai appris en Italie! :)

la zia, c'est ça le pire, on ne peux pas du tout se fier aux informations qu'ils donnent!

18:55  
Anonymous peggy said...

J'adore tes aventures italiennes :-)
il faut dire que tu sais les écrire de façon si vivante que c'est un plaisir de suivre ce quotidien qui me parle tellement!
bye bye

11:21  

Kommentar veröffentlichen

Links to this post:

Link erstellen

<< Home



eXTReMe Tracker