Dienstag, 15. Mai 2007

Sarà vera, questa storia?

Encore une fois, le 15 du mois arrive... et je m'y prends au dernier moment pour la redac' du mois!!! J'espère que Laurent, Olivier, Alcib, Fred, Lady Iphigénia, Bergere, Bertrand, Isabelle, Nathalie, Jean-Marc, bluelulie, hibiscus, Ervalena, Anne, Hpy, et Hervé, eux, ont pris plus de temps pour faire leurs devoirs!
Le sujet de ce mois est "les animaux de compagnie".
En réfléchissant aux animaux qui ont accompagné ma vie (il y a eu un chat que j'aimais beaucoup, et des gerboises qui ont eu des bébés qui se sont échappés et se sont cachés sous les meubles, c'était marrant!) j'ai une histoire qui m'est revenue à la mémoire, même si je ne sais pas si elle est vraiment vraie de vraie.
Cette histoire se passe en Haute-Savoie, dans un tout petit village d'une dizaine d'habitants. Un papa et une maman se sont installés dans une maison, ont commencé à élever des chèvres, à produire du miel, à planter des légumes... dans cette famille il y a déjà une petite fille, et une autre petite fille va bientôt arriver.
La légende veut que la vie dans la montagne soit très dure: il n'y a pas l'eau courante, ni l'électricité, le toit de la maison doit être réparé, les courges récoltées roulent en bas de la montagne, la voiture tombe en panne sans arrêt, et l'hiver si on ne veut pas que le lait gèle on le met dans un vieux frigidaire (comme on disait à l'époque) éteint.
La deuxième petite fille naît, elle passe une première année dans cette maison, mais ses parents n'ont pas beaucoup de temps pour s'occuper d'elle. Heureusement la grande soeur est là; en général elle est une grande soeur aimante et attentionnée, même si de temps en temps elle s'amuse à jouer au médecin avec sa petite soeur (et à la plonger dans un coma éthylique!), ou bien elle fait des expériences linguistiques étranges (les parents de la petite soeur se demanderont longtemps pourquoi elle a un problème avec le nom des légumes, en fait c'était parce que la grande soeur lui avait enseigné tout de travers!).
Mais la petite fille rêve de plus d'indépendance, elle veut apprendre à marcher et partir se balader dans la montagne.
Et c'est là qu'intervient... Griffon! L'histoire raconte que le chien de la famille a été d'une patience exemplaire avec la petite fille, qui aurait appris à marcher en s'agrippant à ses poils. Et d'après la légende, la petite fille -c'était moi- partait des journées entières dans la montagne, accompagnée uniquement de son chien.
Je crois que cette histoire a été tellement racontée que même les protagonistes ne savent plus vraiment si elle est vraiment vraie de vraie...

Labels: ,

18 Comments:

Anonymous Laurent said...

je croyais que tu allais nous dire que c'étaient les chèvres qui avaient nourri cette petite fille lorsqu'elle est née LOL
Finalement, c'est le chien qui t'a appris à marcher !
Alcoolique dès son plus jeune age, malgré elle ???

12:13  
Anonymous bergere said...

Oua dangereuse la grande soeur... Elle te faisait picoler quoi, de la gnole ;-) En faite tu t'appelles pas Jojo mais Heidi... Joli histoire en tout cas... Moi je n'ai jamais eu de chien mais mes grands parents avait un chien Boulou, qui etait un amour de chien...

12:44  
Anonymous miss lulu said...

ouais c'est n'importe quoi cette histoire, surtout le coup de la grande soeur et du coma ethylique! ;)

13:05  
Blogger hpy said...

Ca sonne vrai, donc ça ne peut pas être faux.

13:28  
Anonymous Isabelle said...

Qu'est devenu Griffon ?

13:39  
Anonymous E. said...

La grande soeur "fait des expériences linguistiques étranges"

Tiens tiens, c'est quand même interessant que de voir la grande soeur des son plus jeune age interessee par les experiences linguistiques!

Et ca fait vraiment Heidi cette histoire: tant pis si elle n'est pas "vraie de vraie", elle est mignonne.

15:34  
Blogger Peter said...

hpy et nathalie m'ont persuadé de participer à votre rédac du mois. Je vais prendre le risque.

Je fais donc une première visits sur quelques blog qui participent.

Une très belle histoire. Elle ne peut être que vraie!

16:16  
Blogger Lady Iphigenia said...

Quelle belle légende! (parfois la fiction devient réalité, ou vise-et-versa) :)

18:46  
Blogger JvH said...

laurent, depuis je me suis un peu calmée... ;)

bergère, non, elle jouait vraiment au docteur, donc elle m'a fait boire des gouttes homéopathiques!

miss lulu, ouais, c'est ça... hips!

hpy, oh, tu sais, dans ma famille il y a plein de légendes comme ça, on ne sait vraiment pas quoi croire!

isabelle, quand on est partis vivre en Suisse on l'a laissé aux voisins, c'était un vrai traumatisme pour moi! Après, il est mort.

e., oui, elle a ça dans ses gènes ma soeur!
Peut-être que mes parents ont trop lu Heidi, en fait!

peter, bienvenu dans le monde des rédacteurs du mois! Je me demande bien ce qu'ils vont encore nous trouver comme sujet pour le mois prochain!!

lady iphigenia, en tous cas c'est souvent le cas dans ma famille!

19:02  
Anonymous Anne said...

Belle histoire, ca pourrait devenir culte comme Heidi !
Ah les grandes soeurs, j'en suis une ....

23:42  
Anonymous Lune said...

Très jolie histoire. C'est vrai qu'un chien pour s'appuyer, ça doit être pratique pour apprendre à marcher !
Étonnant aussi, les dispositions précoces de ta soeur pour les recherches en linguistique !

23:50  
Anonymous Clairechen said...

Ben mince alors, je t'avais laissé un commentaire hier soir.... Il n'apparaît pas... .Bizarre....
Je disais donc...
DAS IST ABER KACKE!!!! Il faut voir le bon côté des choses: Au moins tu ne t'es pas ennuyée!!!!

Bises

08:39  
Anonymous La Fille de la Modena Family said...

Elle est belle cette histoire...vraie, pas vraie, cela a peu d'importance finalement.

08:55  
Anonymous mom said...

Si, si, si tout est vrai, même que Griffon se couchait sous ta chaise haute et avalait tout ce que tu n'aimais pas, ce fripon, et c'est vrai que tu as fait tes premiers pas accrochée a ses poils, et que nous te laissions courir dans la montagne, pourtant dangereuse, sans crainte car Griffon était un vrai ange gardien. Un jour un voisin vous a rencontrés très loin de chez nous et il n'a pas osé s'approcher de toi car Griffon montrait les crocs en grondant, prêt à l'attaque, et c'était quand même une grande bête....Tu as oublié le chat Bandit qui te tenait compagnie quand tu étais malade , et à qui tu avais tricoté une patte en laine mohair...

19:11  
Anonymous hibiscus said...

Belle histoire, qui plus est vraie ! C'est toujours touchant quand un animal s'occupe d'un être humain je trouve.

15:27  
Blogger JvH said...

anne, moi aussi je suis une grande soeur! ;)

lune, oui, chez ma soeur la linguistique c'est une vocation!

clairechen, c'est normal, tu as laissé ton commentaire sur le billet précédent! :) Sinon ça va??? ;)

la fille de Modena, oui, enfin, quand toute ton enfance est une légende des fois t'aimerais bien savoir...

mom, non, le chat je l'ai cité, en plus le truc en mohair c'était un pull que je lui ai sacrifié!

hibiscus, en fait j'étais très petite, et comme après mes parents ont donné ce chien, je n'en ai aucun souvenir!

18:59  
Anonymous Aurélie said...

Oooh j'ai le même genre d'histoire aussi, sauf que ça se passe pas à la montagne et que j'avais ni de grande soeur ni de chèvres.
C'est très mignon en tout cas. :)

01:07  
Blogger JvH said...

aurélie, faut que tu nous racontes ça!!!

18:51  

Kommentar veröffentlichen

Links to this post:

Link erstellen

<< Home



eXTReMe Tracker