Samstag, 9. Juni 2007

La mia giornata con i no-globals

Bon, je peux vous dire que même si certains sont très proches de la vérité, personne n'a deviné l'énigme du billet précédent.

Je vous raconterai ma journée avec les no-globals dès que j'aurai récupéré un peu, ça vaut le détour... pour l'instant je vais me coucher, parce que accumuler trois heures de retard de train, douze heures de voyage, le petit-déj, le repas de midi et celui du soir à base de sandwich et de chips dans le train, sans compter la course dans Bologne pour trouver un bus qui roule (pourquoi il fait toujours 45 degrés quand je vais à Bologne?) et trois heures de cours... ça fatigue!
Et je ne conseille pas à un no-global de s'approcher de moi, il risquerait de passer un très très mauvais quart-d'heure!

Labels: , ,

1 Comments:

Blogger Candy Froggie said...

bon ben vivement que tu sois sur pieds pour tout nous raconter sur le no-global!

23:53  

Kommentar veröffentlichen

Links to this post:

Link erstellen

<< Home



eXTReMe Tracker