Donnerstag, 12. November 2009

Die Kita

Nous avons donc commencé la Kita (la crèche) la semaine dernière. Nous avions de bonnes raisons pour ça. La première raison est que j'aime mon métier, je crois sincèrement que je le fais bien, et travailler me manque. Je me sens coupée du monde "actif", et même si j'ai des activités presque chaque jour et des amies vraiment sympas, la vie de femme au foyer me pèse. La deuxième raison est financière, le Mo fait un post-doc en neurosciences et son salaire est un peu juste pour trois!
Il y a eu un pic de naissances dans notre quartier depuis quelques années, résultat les places de crèches sont extrêmement rares, et de nombreuses Kitas affichent à leur porte ou sur leur site internet que ça ne sert à rien de demander, qu'ils ne font même plus de liste d'attentes et que la Kita est pleine jusqu'en 2011. Nous nous sommes donc estimés heureux de trouver une place pas trop loin de chez nous, et mes copines avec enfants sont toutes jalouses!
On est donc partis optimistes et confiants, surtout qu'une voisine a son fils dans cette Kita et qu'il a l'air de s'y plaire. Bien sûr le fait d'achever cette année que j'ai passée avec ma fille me rendait nostalgique, mais comme la Crapouillette a toujours l'air contente de rencontrer d'autres enfants, d'explorer et de découvrir, j'ai pensé que c'était aussi pour son bien.
Mais une fois sur place, la puce ne s'est pas décollée de moi. Elle d'habitude si intrépide (tant que je suis là!) est restée près de moi et a montré peu d'intérêt face aux autres enfants ou aux jouets. Si l'éducatrice la prend dans les bras, elle pleure tout de suite et se jette vers moi. Quant à l'éducatrice, tout ce qu'elle me dit, c'est "det wird schon" (ça va aller), et que certains enfants pleurent beaucoup au début mais que ça n'est pas grave.
Je dois dire que l'éducatrice ne me plait pas vraiment. Disons qu'elle n'a pas du tout mon style! C'est sûr que la puce va rencontrer dans sa vie des personnes qui n'ont pas mon style et devoir faire avec, donc ça n'est pas un problème en soi... sauf que je trouve qu'elle minimise les difficultés, qu'elle dit que tout va très bien, que c'est normal, alors que pour moi ça ne va pas si bien que ça.
Depuis le 2 novembre, on est allées tous les jours environ deux heures à la Kita, et je suis sortie trois fois de la pièce pendant dix minutes. Ma puce reste maintenant accrochée à moi même à la maison ou bien quand je rencontre mes amies et leurs enfants, et pleure dès que je m'éloigne.
Les autres enfants et parents de la crèche ont l'air heureux, et je ne souhaite pas surprotéger ma fille ou faire la fine bouche. Bien sûr je ne serai pas toujours là pour elle, et il faut qu'elle apprenne à se détacher de moi, et qu'elle n'en a pas très envie! Mais quelle est la manière juste de le faire? Est-ce qu'on doit forcément passer par de l'angoisse ou des pleurs?

Labels: , , , ,

14 Comments:

Anonymous miss lulu said...

Je ne sais pas quoi te dire, à part que vu de l'extérieur, avoir des enfants semble être à la fois plein de moments extraordinaires et plein de moments de déchirements comme ça. J'ai vu ce genre de questionnement et de douleur sur tellement de blogs de mamans... Bon courage à vous deux!

18:08  
Anonymous Stéphanie said...

Je n'ai jamais eu ce problème avec Elliott, quelque soit son âge (tagesmutter en Allemagne à 8 mois et en france pour notre séjour temporaire depuis 15 jours une nounou) l'adaptation c'est fait hyper rapidement.

Mais il faut dire que dans un cas comme dans l'autre j'appréciais les personnes en face, je devais donc aussi communiquer mes bonnes intentions à mon fils

Ici c'est moi le matin qui ait du mal à partir sans avoir eu mon bisou :)

Ca ne doit pas toujours se faire dans les larmes mais c'est souvent le cas. Est-ce ton mari a fait des heures d'adaptation aussi ? Peut être que s'il est plus détaché votre fille se comportera différemment ?

Ca ne doit pas être facile si les choses ne s'arrangent pas, de choisir entre reprendre le travail ou pas...

19:20  
Blogger ~marion~ said...

Je vais commencer l'adaptation de Charlotte chez la Tagesmutter le mois prochain donc comme tu l'imagines ton post me touche beaucoup...

Je pense que ta Crapouillette a juste besoin de prendre son temps pour se séparer de toi, elle était tellement petite et fragile à la naissance que ce ne doit pas être toujours aisé pour elle de grandir.

À ta place je lui expliquerai les choses le plus simplement du monde, tout ce que tu nous racontes dans ce billet elle est capable de le comprendre.

Mais avant que ta puce puisse voler de ses propres ailes, elle doit sentir que toi aussi tu as confiance dans la Kita et dans l'éducatrice. Apparemment ce n'est pas vraiment le cas...

Bon courage Maman Jeanne, avec de la patience et beaucoup de communication je suis sûre que vous y arriverez toutes les 2.

Plein de baisers en provenance de Munich.

21:30  
Anonymous Chantal said...

C'est sûr que la séparation est souvent plus difficile à 1 an qu'à 4 mois (pour l'enfant j'entends ;-).
Nous avons des jumeaux que nous avons mis à la crèche à 8 mois : mon garçon n'a pas eu trop de mal, mais ma fille a énormément pleuré...C'était toujours très dur de la quitter, mais je sais pour l'avoir observée en cachette qu'elle se calmait souvent assez rapidement dés que j'étais partie...Je crois qu'il y a des enfants plus "tenaces " que d'autres et qui sentant que la mère va peut-être craquer tentent à chaque fois de la retenir...Ma fille est encore comme ça...Presque tous les matins, elle ne veut pas aller à la Kita, et je pars assez rapidement, de peur qu'elle commence à pleurer..Aprés je l'observe discrètement, et je vois qu'elle va vers ses copines...Le problème c'est aussi les Erzieherinen...je trouve qu'à Berlin Est elles sont très peu aimantes, et les enfants le sentent tout de suite, c'est la raison pour laquelle, nous avons changé de Kita cette année. Il faut tenir bon, car elle sera bientôt contente de jouer avec d'autres enfants, et je suppose que tu ne vas pas la laisser 10 heures de suite à la crèche, comme beaucoup de mères sont obligées de faire en France...Allez courage! Dernier truc : demande à ton mari de l'amener, comme ça c'est pas toi qui a toute la pression de la culpabilité.

12:47  
Anonymous Mélanie said...

Elliot était chez une nourrice de 3 mois à un an, puis il a commencé la crèche.
après la semaine d'adaptation (avec papa, peut être que ça a aidé...) il y est allé serein.
mais 15 jours semaines ensuite il a commencé à pleuré chaque matin.

ça a été très dur, je me disais, "il y allait confiant et maintenant qu'il sait ce que c'est il ne veut plus y aller, c'est clair il deteste"
j'ai même fini par pleurer un matin, dans la crèche, la puericultrice me tendait les mouchoirs, ce sont de très mauvais souvenirs.

le papa a pris le relais le matin, une semaine, je crois.
j'ai beaucoup parlé avec Elliot, lui disant que j'avais envie d'aller au boulot, je j'étais heureuse de le laisser parce que je savais que je le retrouverai le soir,etc...

à partir de Noel (il avait commencé la crèche en octobre) il n'y avait plus de soucis.

Comme tous les enfants, ta puce va s'y faire, le temps qu'elle apprécie ce qu'elle ne connait pas, en attendant, je sais que c'est difficile pour toi, et plus c'est difficile pour toi, plus elle stresse et a du mal à s'y faire.

Bon courage à toutes les deux.

bises

20:48  
Anonymous Anonym said...

Coucou toi !
Je fais partie de ces mamans en France qui laissent leur bébé 10h par jour à la crèche...
Mais j'ai eu beaucoup de chance, ça s'est toujours bien passé.
On a eu une semaine d'adaptation, d'abord une heure, puis deux, puis 4 etc, mais toujours sans moi.
Faut dire qu'après avoir été super triste quand j'ai réalisé que le moment de commencer la crèche arrivait, ben finalement, je suis allée le déposer le coeur léger, me disant que j'allais avoir un peu de liberté et retrouver ma vie "normale".
Et puis les nounous me plaisent bien, sûrement en effet que ça joue aussi.
Bref, je ne minimise pas du tout ce que tu ressens, parce que j'ai la chance de ne pas avoir eu à y faire face, mais c'est clair que quand je vois une maman qui s'en va, alors que son bébé pleure, j'ai le coeur fendu, je me dis que j'aurais du mal moi...

Bon courage miss JvH, et plein d'ondes positives !

Bisous

Céline

21:51  
Anonymous caroline said...

Coucou miss
tu sais qu'au pire il y a une nounou gratos qui va avoir du temps de nouveau à côté de chez toi ;)

14:39  
Blogger Clairechen said...

Que ton billet me parle.
L'adaptation à la Kita ne marchait pas très bien au début avec notre miss. Elle restait collée à moi et criait des qu'elle ne me voyait plus.
Cela a duré un petit moement avant que je puis la laisser une matinée à la Kita.

Comme le dit Marion, il faut déjà que ta puce sente que tu as confiance en la Kita et en l'enseignante. Si ce n'est pas le cas, parle avec les enseignantes (il doit bien y en avoir plus d'une, non?) et explique ce qui te dérange et ce qui doit changer.
Il est vraiment important que les choses soient claires entre toi et les personnes responsables de ta fille.

Il faudra qu'elle pleure un peu c'est sûr, mais si elle ressent que tu la laisses en confiance à la Kita, elle s'habituera bien vite.

Camille reste maintenant de 9h à 14h... bientôt nous essaierons toute la journée....

Je te souhaite bon courage et te fais plein de gros bisous

12:13  
Anonymous la zia said...

y'a quelque chose au sujet de l'attachement dans un bouquin super que je vais t'envoyer. J'ai connu ce que tu racontes. J'ai alors réalisé que je n'aimais pas du tout la personne à qui je laissais mon enfant.J'ai changé de personne, j'y suis allée le coeur plus confiant et tout cela s'est arrangé... avec le temps.Parfois il suffit juste d'un mois, peut être que l'âge de la puce n'est pas encore le bon, à un mois près. Patience...juste rester quelques moments, jouer avec elle sur place et être confiante dans le fait que c'est BON pour elle et pour TOI surtout. Ta puce ressent que tu es tiraillée et elle l'exprime fort bien.. les enfants sont si doués pour tirer sur le maillon faible de leurs parents !

13:13  
Blogger Candy Froggie said...

la crèche... première séparation... avec les miens ce fut toujours douloureux! il a fallu des mois avant qu'il n'y ait plus de pleurs. Je me suis dis alors qu'on aurait pu me prévenir qu'être maman ça allait briser mon p'tit coeur bien souvent!

... mais il faut être un peu forte pour eux, à nous de les aider à se détacher, de les rassurer etc. En même temps ta puce a bien le temps, là ce sera quelques heures dans la semaine où il faudra juste qu'elle s'habitue à ne pas avoir sa pitite maman dans son champs de vision... tout va bien se passer! :-)

07:50  
Anonymous Gingko said...

Je vais dire la même chose que tout ce qui t'a déjà été dit donc je fais bref..

Pas vraiment d'expérience en la matière en plus..
uniquement sur le fait que les enfants changent parfois très vite et que la relation de confiance joue énormément..

Ce sont certainement des choses que tu sais déjà mais parfois ça fait aussi du bien de l'entendre de l'extérieur.

Bon courage, en espérant que cette nouvelle semaine se passera déjà mieux.

11:00  
Blogger Gracianne said...

Je ne vais pas repeter non plus les bons conseils de ceux qui sont passes avant moi. Ils ont raison, il faut parler avec la petite, elle comprendra. Il y a des ages ou la separation est tres difficile, mais comme souvent, il y a des chances que ta petite au bout de quelques jours s'habitue completement a son nouvel environnement, et meme ne te regarde plus quand tu viens la chercher le soir (c'est tres frustrant ca comme experience, crois moi).

14:20  
Anonymous la tortue legere said...

Bonjour,
Tout a été dit plus haut. Je viens quand même vous donner ma vue de l'intérieur puisque j'ai bossé 10 ans en crèche autrefois...D'abord l'âge ( un an ?) compte beaucoup, à cet âge c'est plus délicat de laisser maman partir. Ensuite, mauvais signe que le personnel minimise la chose. Voyez si vous trouvez une personne avec qui ça colle mieux. La notion de confiance est la clé. Si vous avez le sentiment qu'on ne vous dit pas vraiment ce qui va ou pas...ce n'est pas top. L'idée du papa, qu'il vienne amener sa fille, c'est très très important aussi.
Non il n'y a pas forcément angoisses et pleurs. Il peut y avoir des petits moments mais si ils sont parlés +++ avec l'enfant , ça passe vite. Quand le personnel et les parents parlent ensemble, devant et avec l'enfant, de ce qui se vit ( le bon et le moins bien et le chemin qui se fait ensemble...) alors ça va très vite, c'est tout bon.
Au bout de 15 jours vous devriez pouvoir laisser votre bout de chou plus de deux heures sans aucun soucis. Par contre si vous quittez la pièce et revenez 3 fois durant les 2 heures, c'est trop difficile à vivre pour l'enfant. Elle ne s'installera pas dans la relation avec le personnel et les enfants, elle "vous attendra", comme aux aguets
( intérieurement ). Si le personnel n'est pas capable de vous dire ça...
Faites au feeling, c'est vous qui sentez + papa. Si vous avez trop le coeur en miettes c'est que le personnel ( j'utilise ce mot là pour aller + vite...)est bof bof.
J'ai aussi vu des mamans ne pas y arriver parce qu'elles n'étaient pas encore "obligées " de bosser et puis revenir avec motivation autre, courage à deux mains, beaucoup de paroles posées avec un enfant grandi...et hop , impec !
Lôlà

17:30  
Blogger JvH said...

miss Lulu, quoi, tu lis de blogs de maman toi??? ;)

Stéphanie, en fait je pense qu'une Tagesmutter serait plus adaptée, là c'est vraiment une énorme Kita avec 200 enfants, donc ma puce est un peu perdue! Mais c'est sûr que si on avait commencé plus tôt ça aurait peut-être été plus facile!

~marion~, comme tu le dis, je ne peux pas convaincre ma fille si je ne le suis pas moi-même! Bon courage pour le mois prochain, j'espère que tu apprécies la Tagesmutter. :)

Chantal, bienvenue ici! Comme tu le dis bien, l'éducatrice n'est pas très chaleureuse, et le courant n'a vraiment pas l'air de passer entre elle et ma puce. Peut-être qu'on va suivre votre exemple et changer de Kita (sauf que pour les tout petits il n'y a vraiment pas beaucoup de places libres, donc on va devoir aller ailleurs que dans notre quartier!).

Mélanie, hum, l'autre jour moi aussi j'avais les larmes aux yeux, mais la puéricultrice ne m'a pas tendu de mouchoirs, elle avait l'air de penser que j'étais vraiment une petite nature!

Céline, que ma puce pleure je pourrais encore l'accepter, mais ce qui ne me plaît vraiment pas c'est que l'éducatrice me dise "ah, ça va de mieux en mieux" alors que visiblement ça n'est pas le cas! J'aimerais bien pouvoir discuter "créer des lien", "personne de confiance" etc avec elle, mais ça n'a pas l'air de faire partie de son vocabulaire!

Caroline, ben c'est pas comme ça que tu vas devenir riche, toi! ;)

Clairechen, bah, les éducatrices ont l'air plutôt vieille école, à mon avis elles travaillaient déjà du temps de la RDA!!! Alors bon, discuter avec elles...

la zia, je me réjouis de lire ton bouquin, même si je suis déjà convaincue qu'il faut que j'ai confiance dans la personne à qui je laisse ma fille! Et c'est sûr que la Crapouillette sent bien mes faiblesses, la coquine!

Candy Froggie, oui, tu dis là quelque chose d'essentiel, il faut que ma fille puisse se détacher peu à peu de moi. Il faut dire qu'avec le départ chaotique qu'on a eu, on est restées trèèèès fusionnelles!

Gingko, en fait la nouvelle semaine s'est mieux passée... parce qu'on n'est pas allées à la kita pour cause de gastro familiale!!!

Gracianne, là on en est plutôt à la phase où elle ne me quitte plus d'une semelle quand je suis là, c'est fatiguant!!!

la tortue légère, oui, c'est vraiment ça qui me manque le plus, pouvoir discuter avec le personnel. Parce que bon, je peux discuter autant que je veux avec ma puce, si ça ne se passe qu'entre nous ça ne fera pas vraiment avancer les choses. Et les réponses "ça ira, vous verrez" et "oui, certains enfants pleurent plus que d'autres" ne me suffisent pas.

à toutes, merci pour vos commentaires, désolée d'y répondre si tardivement mais la gastro a envahi notre maison depuis samedi dernier. Ça va mieux, ouf!!! Gros bisous à toutes!

12:52  

Kommentar veröffentlichen

Links to this post:

Link erstellen

<< Home



eXTReMe Tracker