Dienstag, 11. Dezember 2007

Ich lerne Deutsch

Il y a des jours où je ne crois pas à ma chance: je suis dans une ville merveilleuse, avec mon chéri, on a un bel appartement, j'ai du temps pour moi et j'ai la chance de pouvoir apprendre une nouvelle langue. Que souhaiter de plus?
Et puis il y a des jours où le temps est tellement, mais tellement horrible (comme sur la photo de gauche, où la tour de la télévision, contrairement à la photo de droite, a presque complètement disparu!), où les autres élèves du cours d'allemand sont tellement, mais tellement énervants (essayez d'expliquer à une espagnole pourquoi le verbe "manipulieren" ne peut pas venir de l'italien "mani pulite", ou essayez de faire taire la mexicaine qui, à chaque fois que la prof explique quelque chose, s'exclame "oh Goootttt", sans parler de l'autre madame je sais tout, là, qui ne laisse jamais aux autres le temps de répondre!), où les activités du cours d'allemand sont tellement, mais tellement infantilisantes (oui, ça m'amuse beaucoup d'expliquer par écrit en 1/2 heure ce que je ferais si j'avais gagné un million à la loterie, surtout en utilisant les cinq mots 1/2 que je connais!), où la quantité de choses à apprendre me semble complètement insurmontable... que je me dis que je ferais mieux de rester au lit!
Bon, le soleil se lève à 8h 07 et se couche à 15h 52, (et ça ne s'arrange pas, vous pouvez trouver ces informations ), ça pourrait peut-être être une explication à ma mauvaise humeur!
Allez, pour finir sur une note positive (ce n'est pas exactement ce que pense mon banquier!), on a reçu notre matelas (bye-bye canapé-lit!), ce soir on devrait enfin avoir les grilles du four (bonjour tarte aux pommes!), j'ai acheté un vélo (pfff, c'est grand Berlin!), les portes de notre armoire sont arrivées à ikea (reste plus qu'à trouver comment aller les chercher!) et j'ai réussi à m'inscrire aux consulats suisse et français (mais il ne faut pas que j'oublie de leur envoyer un certificat de mariage et des photos d'identité)!

Labels: , ,

14 Comments:

Blogger Beo said...

Encore heureux que tu aie du temps libre avec toutes ces occupations!

19:30  
Blogger Bluelulie said...

Une bonne lumiere dans ton bel appart', voila ce qu'il te faut pour compenser le manque de soleil en ce moment. Vous avez une heure de jour en moins que nous quand meme, ne cherche pas plus loin pourquoi tu te sens un peu rochongnon!

Encore 2 semaines et les jours rallongent! Courage ma belle!
Bisous :))

19:54  
Blogger Candy Froggie said...

les journées sont vraiment courtes! Ca plus le temps, c'est pas un environnement pour les dépressifs ;-)

Fallait bien un pitit point négatif à l'ensemble vraiment génial :P

20:18  
Anonymous Laurent said...

Tu peux toujours aller à Ikea en vélo ! Ensuite tu prends une porte d'armoire sous chaque bras et tu joues à l'avion :-)

22:33  
Blogger Flo Bretzel said...

C'est marrant, j'ai l'impression de me revoir l'année dernière dans mes cours d'allemands. Dis toi que c'est pour la bonne cause, une bonne dose de grammaire cette année et après tu es déjà sur les rails. Moi je perfectionne surtout mon allemand culinaire...

09:09  
Blogger Clairechen said...

Attends... t'es de mauvaise humeur, là????? Parce que pour moi ça ne me fait pas cet effet!!!
En ce moment, moi, c'est pareil... je pourrais rester au lit.... aucune envie de me lever....
Et puis le temps est bof.......

10:01  
Anonymous Anonym said...

Cool, ça me rassure, y a pas que moi... :) Je ne connais que deux remèdes: une gaufre ou une crèpes. Tu choisis
Caroline

11:07  
Anonymous Anonym said...

Bon, pour te remettre du baume au cœur :

Es löscht der Durscht, es löcht der Durscht
Nach eme Renne am... (Firscht ?)
Es löscht ja nüt besser de Durscht, juhe
als e Fläsche Rivella im Schnee, als e Fläsche Rivella im Schnee.

Je te laisse deviner qui je suis ;)

14:47  
Blogger Alhya said...

ah non, moi, voir le soleil se coucher avant 16, je me pends, direct! je t'assure, je ne sais pas du tout comment tu fais... là, je t'admire sévère!

15:10  
Anonymous E. said...

Ca ne m'etonne qu'a moitie que le premier mot appris par la mexicaine soit Gottt...parce qu'ici dios il est un peu mis a toutes les sauces ;-)

Courage, au moins a Berlin ils parlent allemand, pas bavarois!

20:42  
Blogger yiyi said...

Avec les années, on ne s'habitue pas beaucoup, c'est ça qui est terrible. Enfin quand même un peu, il faut le reconnaître. Avec des amis, nous ne parlons plus de l'hiver mais de l'enfer. Et cet enfer, tu fais quoi, toi? Cet enfer, j'irai au ski...
Le gris et le froid, ça fait aimer encore plus fort l'été berlinois. Tu verras, le premier jour de beau temps dans cette ville... C'est comme s'il se déroulait une révolution...
Bon courage

22:46  
Anonymous Gingko said...

Je pense qu'on est toutes passées par là et ce n'est en effet pas une période facile que celle de l'apprentissage de l'allemand à la source.. Je me suis retrouvée dans ce que tu décris, en particulier pour le temps pourri.. A l'époque, j'habitais à Regensburg, ville connue en hiver pour son brouillard du Danube à couper à la machette.. fallait vraiment avoir le moral.. Mais je n'avais pas de mexicaine saoulante! :)
Bon courage.. l'avantage de ces cours, c'est qu'on voit rapidement les progrès qu'on fait!
Gingko

09:33  
Blogger JvH said...

beo, oh, pendant mon temps libre je monte des meubles ikea, c'est très enrichissant! ;)

bluelulie, je carbure aux bougies, ça aide un peu...

candy, oui, tu as raison, le reste n'est pas mal du tout!

laurent, oh, quelle bonne idée! Mais je vais encore me prendre une amende, comme quand j'ai traversé au rouge l'autre jour...

flo bretzel, tu me donnes de l'espoir... parce que là, j'ai l'impression que je ne suis vraiment pas prête à trouver les rails!

clairechen, oh non, pas toi aussi!!! Mais où va le monde???

caroline, avec du glüwein??? ;)

anonymous, je crois que j'ai deviné (par déduction de qui m'a laissé un commentaire, héhé)! Mais je ne savais pas que tu parlais si bien suisse allemand!!! Et puis on trouve beaucoup de produits exotiques à Berlin, mais je n'ai encore jamais vu de rivella!!!

alhya, je me console en mangeant... et résultat j'ai plein de boutons!!!

e., oui, tu as raison, ça pourrait vraiment être pire... ici j'apprends un peu de berlinois, mais c'est plutôt marrant! En Bavière, même mon mari allemand s'est senti à l'étranger (pas à Munich, hein, c'était un tout petit village)!

yiyi, bienvenue! Je me réjouis de l'été, tous les gens de mon cours d'allemand en parlent en disant que la ville change de caractère. Allez, encore quelques mois d'enfer... ;)

gingko, bienvenue! Pour les cours, c'est sûr que c'est indispensable, surtout que le reste du temps je parle et j'entends peu d'allemand! Je ne connais pas Regensburg, mais je dois dire que j'apprécie au moins tout ce que Berlin m'offre au niveau culturel pour lutter contre la dépression!

14:04  
Anonymous Hieronimus said...

J'ai un cousin qui parle bavarois et qui est parti à St Gall : il n'a pas été trop dépaysé parait-il ;-)

Pour le suisse-allemand, c'est du copié-collé :P Du coup je ne sais pas si c'est du basler, du zürcher ou du berner...

Pour le Rivella, c'est pas une grande perte, non ?

En tout cas, bon courage !

19:23  

Kommentar veröffentlichen

Links to this post:

Link erstellen

<< Home



eXTReMe Tracker