Donnerstag, 24. Januar 2008

Kulturschock

Heureusement qu'il y a de temps en temps des gens qui laissent des commentaires par ici (je reçois un email à chaque fois), sinon j'aurais tendance à oublier que j'ai un blog... Eh oui, j'ai la tête ailleurs en ce moment! Je passe 4 heures par jour à mon cours d'allemand (encore deux semaines, après basta!), je fais ensuite encore une petite heure d'exercices sur le site de la Deutsche Welle, je papote ou je mange avec Sarah, je découvre Berlin guidée par Mariuccia, quand elle ne m'emmène rencontrer des allemands sur une péniche (qu'est-ce qu'on ne ferait pas pour apprendre l'allemand!) ou fouiner chez les bouquinistes, je me creuse la tête pour savoir quoi cuisiner avec ce que je trouve dans les magasins (ce n'est souvent pas une bonne idée d'essayer de reproduire mes recettes italiennes, mieux vaut apprendre à cuisiner avec ce que j'ai sous la main!), j'apprends à me faire des piqûres dans le ventre (rien de grave, juste la thyroïde un peu paresseuse), je joue du violoncelle, je range la maison (oui, ça m'arrive), je fais du vélo... mais je ne pense pas du tout à mon blog! Mais je vais quand-même faire un petit effort et vous donner de mes nouvelles.
Au cours d'allemand on a lu un texte sur les chocs culturels. A côté du texte il y avait une courbe avec des étapes (je vous mets celle piquée chez Bluelulie) et chaque élève devait essayer d'expliquer à quelle étape il était.

Entre "choc culturel" et "accoutumance" il y avait une autre étape, l'"Eskalation", qui est, je pense, l'étape où je me trouve en ce moment: à cette étape, on donne la faute au pays et à la culture où on se trouve. Tout ce qui suit n'est qu'un symptôme de la phase où je me trouve, ne vous inquiétez pas, ça va me passer!
-l'allemand est vraiment une langue trop difficile à apprendre, j'ai l'impression que je ne la maîtriserai un jour
-Berlin c'est sympa, mais des fois j'ai l'impression que la période vivante et intéressante appartient au passé: les "tacheles" vont fermer, les loyers de Prenzlauerberg augmentent... Maintenant on continue à dire qu'on est dans la ville la plus "cool" d'Europe, mais je trouve qu'il y a presque un peu de snobisme là-dedans.
-je ne sais pas si j'aime habiter dans une si grande ville. Il y a certains quartiers où je n'ai encore pas mis les pieds, il y a des endroits où je ne vais que très rarement... ça m'énerve de de pas pouvoir vraiment connaître la ville où j'habite
-je ne sais pas comment je vais pouvoir trouver du travail
-les berlinois roulent vraiment n'importe comment, j'ai souvent la trouille quand je suis sur mon vélo
-notre voisin d'en-dessous fume comme un pompier et se parfume outrageusement pour cacher l'odeur, malheureusement notre plancher n'est pas étanche
....
Bon, espérons que je vais réussir à m'adapter, parce que devenir plus romain que les romains, en ce moment, ça me fait vraiment peur!
Au prochain épisode, toutes les points positifs de Berlin et de l'Allemagne... j'y travaille!

Labels: , , ,

20 Comments:

Blogger Candy Froggie said...

oui dis donc, ça doit pas être facile de se faire à la vie là-bas quand même! Mais bravo pour ta ténacité avec l'allemand... j'ai beaucoup de mal avec le rythme, la prononciation, comme si ma bouche n'était pas faite pour cette langue au fond. Pas facile de forcer la nature!

Sinon, mais non faut pas oublier ton tit blog comme ça! Le pauvre, le laisse dépérir, lui aussi a besoin de s'acclimater! :)
En attendant, je te rassure, on est au mois de janvier, il fait moche et nuit tôt, 80% de la population se tape des coups de déprime. Alors ajouter à tout cela un emménagement dans une ville du nord (Berlin à tout hasard:P)... ben normal que ce soit pas facile!

Allez, courage, je parie que dans 3 mois tu te sentiras comme un poisson dans l'eau!

23:42  
Anonymous La Miss said...

Avec les changements, il y a toujours des hauts et des bas. Mais avec les beaux jours qui vont arriver, je suis sûre que la pente va être plus agréable à monter, petit à petit mais sûrement ...
Je t'admire d'apprendre l'allemand, c'est une langue qui ne m'a jamais attirée (mes excuses à M. le Mari de JvH ;-)).
Quant à la ville où on habite, on ne la connait jamais vraiment rééllement. Heureusement d'ailleurs , çà serait ennuyeux sinon ...

08:51  
Anonymous Laurent said...

Tu voudrais dire que la conduite des Berlinois est pire que celle des italiens ?!? ça m'étonne énormément 8-)

09:34  
Anonymous miss lulu said...

Tu sais, un an et demi après être arrivée dans ma nouvelle ville, il y a encore des jours où je la déteste (neige, postes fermées le samedi, saleté de banques, etc.) et des jours où je l'adore (comme hier, quand j'ai découvert par hasard un magasin de fromages absolument génial). Alors suis-je "intégrée"? Je crois que même les gens qui sont nés dans une ville la détestent et l'adorent parfois. Rien n'est jamais tout noir ou tout rose pour peresonne :)

Courage!!!!!

13:30  
Anonymous Hieronimus said...

J'ai lu sur un blog de pirate
que le 21 janvier était le jour le plus déprimant de l'année !

Dis toi que ça pourrait être pire ! Je ne sais pas Limoges, Guéret... J'ai l'impression que Berlin a vraiment une bonne image. A chaque fois que je vois un reportage ou que j'entends quelqu'un qui en parle, je me dis que j'aimerais bien essayer de m'y installer. Bon je sais, je parle pas allemand mais je m'y suis un petit peu mis. Autant dire que ce n'est pas gagné ;-)

Sur l'image, ils auraient pu mettre "plus Triestin que les Triestins", non ?

Pour les conducteurs berlinois, je crois que tu ne connais pas les Lyonnais !

Il ne me reste qu'à te souhaiter bon courage !

PS : pour ton voisin, si tu veux faire des sardines grillées, tu me fait signe, hein !

19:00  
Anonymous Bluelulie said...

Bah il est passe ou mon petit commentaire apres Candy?!?!

Bon je te le remets pas, mieux je t'envoie un petit mail. Mais je te fais encore pleins de gros bisous !
Courage ma jolie!

20:37  
Blogger Mamina said...

Pour Laurent... ce qu'il ne sait pas c'est que les italiens au volant sont, comme poir le reste , des artistes et ça, ça fait toute la différence!
Sinon, je te souhaite de t'intégrer le plus vite possible. Ta faculté d'adaptation va faire ce qu'il faut et pour te rappeler quelques bons souvenirs je t'envoie quelques baci.
ne laisse pas ton blog, ne l'oublie pas, c'est un plaisir toujours renouvellé de te lire.

21:06  
Blogger Mariuccia said...

Chère JvH, quand le printemps va s'épanouir, tu auras encore fait d'énormes progrès en allemand et tout te sourira. L'allemand c'est dur mais tu l'apprends vite, les voitures roulent vite mais on s'y habitue, la ville est grande mais c'est là son atout, les voisins sont parfois pénibles mais jamais tant qu 'en France, les Berlinois sont fiers et parfois snobs dans leur recherche éperdue de décontraction, mais aussi inventifs et créatifs et inattendus; quant aux prix ils n'augmentent pas si vite que de pauvres diables(ses) comme moi n'en soient bientôt chassés. Déjà les perce-neige font leur apparition et si l'hiver neigeux et glacé manque c'ets du moins la promesse d'un printemps précoce..

Geduld!

Affectueusement.

02:04  
Blogger La Fille Modena Family said...

Courage JvH, les beaux jours vont arrives et tu verras Berlin autrement....Si tu as envie de faire un petit sejour en Italie, nous t'attendons a Modena....Un vol Berlin - Bologna,c'est un saut de puce et a nous les bonnes pates !!!!

09:05  
Blogger philippe said...

A cause de ce post je me rends compte qu'après 25 ans en Suisse je ne suis toujours pas intégrée !!!!!!!!!!Que faut-il faire ? Rester soi-même et s'entourer d'amis qu'on aime et qui nous aime comme nous sommes.....et se dire que tout ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort......Allez, tu es jeune !

12:58  
Blogger Iris said...

Très intéressante, la courbe, je vais méditer, où je me trouve au bout de 27 ans... (je sais, que pendant les premiers 10 ans, j'essayais d'être plus romain que les romains - päpstlicher, als der Papst, comme on dit en Allemagne).

J'ai mis un an, pour pouvoir m'exprimer convenablement en Francais - je trouve, que c'est une langue très difficile:-)) Jusque là, on me didait toujours, que j'étais "très gentille" avec mon éternel sourire et je pensais: attendez, que je sache m'exprimer comme avant, et vous allez voir, que je ne suis pas si gentille que ca! (J'étais probablement dans ma phase d'Eskalation"...)

Donc patience, je suis sûre, que tu es sur la bonne voie!

C'est d'ailleurs déjà assezsur-romain, de s'énerver de ses voisins qui fument ...:-)

Pour l'aumentation des prix, la difficulté de trouver du travail (Nokia propose des jobs à 350 €/mois en Bulgarie ou Roumanie, si j'ai bien entendu...) ou rouler comme des fous - j'ai traversé Paris il y a quelques jours - j'étais contente, d'être au fond d'un taxi et ne pas en vélo sur le bas côté...

De toute facon: j'adore tes articles sur le blog - même si la vie t'occupe pas mal, ne nous oublie pas, tu nous manquerais!

13:28  
Blogger JvH said...

candy froggie, oui, je sais, il faut être patient... mais ce n'est pas mon point fort, la patience!

la miss c'est juste que c'est la première fois que j'habite dans une ville aussi grande, j'ai du mal à me faire à l'idée qu'il y a des quartiers où je ne mettrai les pieds qu'une fois par an!

laurent, pas des allemands en général, mais à Berlin on a l'esprit rebelle, tu sais!

miss lulu, oui, c'est vrai que ta ville est sûrement aussi grande que la mienne! Le truc c'est que j'aime bien m'approprier des lieux où j'habite, et avec une grande ville ce n'est pas facile!

hieronimus, tu peux venir faire un p'tit tour à Berlin, pour te rendre compte par toi-même. Apporte des sardines, si tu viens, on leur trouvera un emploi! :)))

bluelulie, je ne sais pas où il est passé, ton commentaire, je ne sais même pas comment on peut aller à la pêche aux commentaires disparus! Merci pour tout, Bluelulie, t'es une vraie amie! :)

mamina, t'as bien compris l'esprit italien, toi! :)
Merci pour tes encouragements, je vais essayer de ne plus trop oublier mon blog... en commençant par répondre plus régulièrement aux commentaires! Baci à toi!

mariuccia, et en plus j'ai des amis pour me soutenir... que demande le peuple? (serais-je en train de sortir de ma phase d'eskalation?)

la fille de modena, tentatrice, va! Attention, un jour je te prendrai au mot!

philippe, c'est sûr que les amis aident bien pour l'intégration!

iris, oui, le fait d'être en Allemagne me permet de me rendre compte à quel point le français aussi est une langue compliquée et qu'il y a un grand écart entre la langue écrite et la langue parlée. Tut mir leid... ;) Ce que tu dis à propos de ta gentillesse me fait sourire: mes beaux-parents me disent la même chose, mais j'ai toujours pensé que le jour où je parlerais correctement l'allemand ils se feraient peut-être une autre opinion de moi!
Merci pour tes encouragement au sujet de mon blog, je vais essayer de ne pas le lâcher. Tschüssi! :)

10:05  
Blogger Clairechen said...

Allez, allez, on positive là!!!!!! Je connais très bien l'état d'âme dans lequel tu te trouves, mais je peux t'assurer qu'il passera, puis reviendra pour enfin repartir.... Il y a toujours des hauts et des bas....

Je t'embrasse bien fort!

11:36  
Blogger La Fille Modena Family said...

Mais j'espere bien que tu me prendras au mot, avec plaisir !!!! Baci

12:24  
Anonymous Anonym said...

Ah les cigarettes des voisins !
Ma mère fumait allègrement ses deux paquets par jour. Sa nouvelle voisine (latérale)s'est plainte de l'odeur arrivant dans son appartement. Ma mère a alors pensé qu'elle souffrait de phobies... . En fait les vieux immeubles ont des murs, des planchers/plafonds non étanches : c'est vrai pour le bruit et..... même les odeurs !
Faites un max de bruit, tapez des talons.... jusqu'au jour ou ced voisin lassé partira ;-)))

15:01  
Anonymous Lodi said...

Courage, comment pourrait-on ne pas être amoureux de Berlin (ou alors suis-je encore dans ma phase "Euphorie" ?)
Si t'es en manque d'un vis-à-vis français, tu as une lectrice fidèle à Steglitz.

23:16  
Blogger philippe said...

Oh, je voulais juste te faire un petit coucou sur ton portable.....

21:35  
Anonymous la zia non intégrée said...

SURTOUT, surtout... ne jamais parler allemand aussi bien que les Allemands, savoir être fière de ses origines françaises et italiennes quand même non ? alors savoir garder l'accent classe des Français quand ils parlent allemand...Et si vous saviez comme parfois on a envie de la quitter cette France et comme on vous envie d'être allé voir ailleurs comme ça se passe.. La vie, c'est le principe de l'auberge espagnole, on y trouve ce qu'on y apporte, et tu as beaucoup à apporter. D'ailleurs les Berlinois se rendent-ils seulement compte de la chance qu'ils ont de t'avoir parmi eux ? je suis sûre que non, les ingrats ! alors que tu nous manques tellement à nous...

16:41  
Blogger JvH said...

clairechen, t'as raison de dire que ça va passer... et que ça va revenir! Bon, je vais essayer de dramatiser un peu moins... :)

la fille de Modena, j'y pense, j'y pense...

anonyme, nous aussi on a des gens qui pensent qu'on exagère quand on en parle... jusqu'à ce qu'ils viennent chez nous! La guerre des talons a commencé, mais je ne suis pas assez méchante, je n'y pense pas souvent!

lodi, moi aussi je te lis régulièrement! :) Il faudrait vraiment qu'on s'organise une rencontre inter-blogueurs, non?

philippe, sur mon portable?

la zia, merci! Et ne t'inquiète pas, je crois malheureusement que les français qui réussissent à ne plus avoir d'accent sont rares!

18:28  
Anonymous yannick said...

chaque petit progrès est un triomphe gratifiant. Crois-moi!

19:07  

Kommentar veröffentlichen

Links to this post:

Link erstellen

<< Home



eXTReMe Tracker