Sonntag, 6. Januar 2008

Samstag in Berlin

Le temps est pourri de chez pourri en ce moment, mais on ne voulait pas passer tout le week-end enfermés à la maison, donc hier on est sortis... Voici un petit aperçu de notre balade.

Première étape, l'automate à billet du U-Bahn (métro) (moi je n'en ai pas besoin, j'ai l'abonnement mensuel: pour 50€ je peux prendre tous les transports publics à partir de 10h du matin. Comme de toutes manières le matin j'ai mon cours d'allemand, c'est parfait!). Sur l'automate, il y a écrit "Warum muss der Sohn betteln?" (pourquoi le fils doit-il mendier?). Comme j'ai déjà vu cette phrase, écrite de la même façon un peu partout à Berlin, je suis allée chercher sur internet si je trouvais quelque chose. Pour ceux qui comprennent l'allemand, toute l'histoire est racontée . D'après ce que j'ai lu, le type qui écrit cette phrase serait un déséquilibré persuadé que son père est à l'origine de l'incendie d'un grand magasin de Bruxelles en 1967 qui a provoqué plus de 300 morts. Il réclame la condamnation de son père et quand on lui demande d'expliquer sa phrase, il dit avoir besoin de chaussures neuves. Il semblerait que cet homme menace aussi téléphoniquement des femmes et jette des pierres sur les passants...

Deuxième étape, l'arrêt de métro. En Allemagne la publicité pour le tabac est encore autorisée, et quelle publicité: "liberté toujours"!!! Liberté pour qui? Pour les fumeurs de s'acheter des cigarettes, ou pour les non-fumeurs de se faire enfumer? Heureusement depuis le premier janvier 2008 il est obligatoire à Berlin d'avoir une salle non-fumeur, on en avait vraiment marre de puer! J'espère vraiment que la loi va être appliquée, parce que comme j'ai lu quelque part, avoir un coin fumeur dans un restaurant c'est comme avoir un coin pisseur dans une piscine!!!

Ensuite une affiche qui a retenu mon attention: vous connaissez cette église? C'est la Kaiser Friedrich Gedächtnis Kirche, devenue un des symboles de Berlin. Après la guerre, on a conservé cette ruine, mais elle risque de s'effondrer à cause d'infiltrations d'eau, et la ville de Berlin n'a pas d'argent pour s'en occuper. Comme pour la croix de la cathédrale, une collecte à été lancée.

Nous avons terminé notre promenade en serrant les fesses: cette rue vous semble mouillée? En fait elle est verglacée! Hier soir il pleuvait, mais comme les températures sont négatives depuis des jours, le sol est devenu une vraie patinoire! Et à Berlin, on ne sale pas les routes, on met des gravillons, donc je crois que mon vélo va rester dans sa petite maison pendant quelques jours!
Pour nous remettre de nos émotions d'hier, aujourd'hui on hiberne! Poulet rôti, galette des rois, tisane, Dvds, piano, un peu de ménage, bricolage dans la maison... qu'est-ce qu'on est bien au chaud!

Labels: , , , ,

16 Comments:

Anonymous miss lulu said...

Cette église (cathédrale?) à moitié effondrée est le seul lieu où j'ai vraiment compris ce que c'était que la guerre. J'ai pu lire des bouquins, apprendre l'histoire, parler avec des gens... mais être dans cette église m'a donné des vrais frissons d'angoisse et de tristesse pour ceux qui ont vécu ça. Ca serait tragique de ne pas en prendre soin, j'espère que la ville s'en rend compte!

Bon poulet rôti :) (moi c'est fondant aux marrons, ce soir! Miam!)

17:51  
Blogger Beo said...

C'est rigolo que sur la publicité de cigarettes ce soit écrit en français non?

Merci pour la balade et bien contente que vous ne vous soyez pas rompu le cou sur ces pavés verglacés!

18:28  
Blogger philippe said...

Passionnant et stupendo, ce reportage.....surtout l'histoire du fils qui mendie. Allez, courage, le printemps n'est pas loin, ici il y a déjà des perce-neige. Y a t-il un S ou deux à mettre à ce si joli mot au pluriel ?

12:58  
Blogger JvH said...

miss lulu, oui, cette église est très impressionnante, surtout qu'elle se trouve dans un quartier où les gens vont faire du shopping, le contraste est saisissant. La ville de Berlin se rend compte de son importance... mais n'a plus d'argent! (au point que les fontaines n'ont plus d'eau et l'herbe des parcs n'est pas coupée!)

beo, eh, pour les gauloises, comme pour le pâté et l'amour, c'est en français! ;)

philippe, ici pas de fleurs encore, mais bon, on est vraiment, mais vraiment plus au nord que vous!!!

13:51  
Blogger ~marion~ said...

Je n'ai qu'une seule petite chose à ajouter ma chère Jeanne: viendez vivre à Munich ! Au moins chez nous il fait +2°C...

:-)

PS quand même: j'ai décidé d'arrêter de fumer au 1er 2008 quelques heures après m'être aperçue que mon paquet était vide (il semblerait que certains/es voleurs/es me veuillent du bien...). Depuis je ne suis pas encore allée dans un seul bar par peur de... m'emmerder sans fumer !!!

Re-:-)

Et puis bisous aussi!

17:37  
Anonymous Bluelulie said...

Berlin en faillite?!, ca me peine de voir un pan de l'histoire tombe en ruines pour manque d'argent :(.
Merci pour la ballade, on en redemande,le meilleur n'est-il pas le retuor au chaud a cocooner et deserrer les fesses ;) !
Bises

17:50  
Anonymous Hieronimus said...

C'est pas à toi q'on a offert du sel ? Hum ? De quoi te faire un chemin sur les trottoirs verglacés ;-)

J'ai vu une jonquille aujourd'hui... dingue !

20:14  
Anonymous anais said...

faite maison, j'espere, ta galette? C'est le meilleur! D'ailleurs, ils ne doivent pas feter les rois, en Allemagne, si? On m'a dit qu'ils allaient chanter chez les gens en portant des etoiles, c'est vrai?

03:59  
Blogger Pour la Modena Family said...

Merci pour cette balade, je ne connais pas du tout Berlin (ni le reste de l'Allemagne d'ailleurs) c'est sympa de decouvrir cette ville en ta compagnie. Attention a la chute quand meme !!!

08:55  
Blogger Mariuccia said...

gla gla, ça ne donne pas envie de rentrer! Comment je vais faire moi sans mon vélo?!
Et mon appartement qui va être bien glacé, mais qu'importe Berlin sait ménager des coins douillets.

Bonne année JvH à bientôt!

22:50  
Blogger Liliy Gnocchi said...

Ah, la tour de la Gedächtnis Kirche, ça me rappelle des souvenirs du Goethe Institut, on logeait juste à côté... Il y a 7 ans, ça passe viiite!
Fais vraiment attention avec le vélo et les routes gelées-mais-ça-se-voit-pas-ça-a-juste-l'air-mouillé en hiver - j'ai testé à Berne il y a 2 ans et j'en garde un souvenir cuisant... C'est beaucoup plus sage de faire comme tu dis et de le laisser au chaud quelques temps! :)

15:46  
Anonymous taolechat said...

ça semble un peu austère , Berlin ou c'est juste une idée?
en tous cas tu sembles bien t'y plaire et c'est bien l'essentiel
gros bisous frau jojo !

13:25  
Anonymous la zia said...

Berlin, Berlin ! quand je pense que je suis des cours ... d'italien !

22:13  
Blogger JvH said...

marion, ah la la, mais faut que tu viennes dans un café à Berlin, comme ça on papotera tellement que tu ne t'ennuieras pas! :)

bluelulie, eh oui, Berlin est pauvre (mais sexy, c'est le maire qui l'a dit!). Pour les fesses, ça leur fait du bien de se serrer de temps en temps... ;)

hieronimus, ah non, hein, le bon sel français je ne le gâche pas! Je pourrais utiliser des sardines, tant que tu y es!!! Ici pas de jonquilles, mais les oiseaux chantent!

anaïs, galette maison, of course! Pour les rois, on ne fait pas de galette, mais personne n'est venu chanter chez nous!

modena family, j'espère vous convaincre que Berlin mérite une visite! ;)

mariuccia, bonne année à toi aussi, à tout bientôt!!!

liliy, moi je ne suis pas montée sur un vélo depuis des années, donc je suis encore particulièrement prudente!

tao ma??? Parli anche il tedesco??? ;) Berlin n'est pas si austère que ça, mais on y mange vraiment, mais vraiment moins bien qu'en Italie! Gros bisous!

la zia non ti preoccupare, non c'è nessun problema, a Berlino ci sono tantissimi italiani! :)

17:43  
Anonymous caroline said...

coucou joyeuse heureuse année à ti aussi! je rentre tout bientôt (demain ou après demain) et on se fait un gaufre? bises Caroline

09:59  
Blogger eblouie said...

Merci pour l'éclaircissement sur "warum muss der sohn betteln?". Ca fait un petit moment que je vois ça partout et effectivement ça m'intriguait...(je suis tombée un jour, à la station Zoo je crois, sur un long texte qui accompagnait la question...c'était super farfelu, on n'y comprenait rien à part quelques relents anti-turc)

18:44  

Kommentar veröffentlichen

Links to this post:

Link erstellen

<< Home



eXTReMe Tracker